Presse

Dans la presse

Assemblée générale du 27 avril pour l'élection du président

Les 4 pages de Serge Lecomte aux électeurs

Le programme du Comité fédéral élu pour les 4 prochaines années

Le détail de nos 100 bonnes idées pour avancer

Les actions à mener, thème par thème

Notre programme en vidéos

Plus proche… plus forts

Serge Lecomte présente les Assises des territoires pour que la Fédération soit plus proche de chaque dirigeant de groupement équestre et qu’en lien avec les CRE, les CDE, les CRTE et les CDTE, nous soyons tous plus forts.

 

La Fédération au coeur des clubs

Serge Lecomte souhaite répondre à l’aspiration de rapprochement des clubs avec la FFE en mobilisant de nouveaux outils, notamment  une web TV et une application pour un contact direct avec les responsables FFE depuis son mobile.

L’union fait la force

Le pilotage de la Fédération exige de vraies équipes soudées, unies, qui sont en convergence pour déployer un projet cohérent. C’est le simple bon sens de compléter cette équipe élue avec le président qui les a réunis.

Une légitimité

Le parcours de Serge Lecomte lui a fait connaître toutes les facettes de l’équitation. Il s’est engagé dans la vie fédérale pour que la Fédération soit être utile à chacun. S’il est candidat à la présidence, c’est pour y contribuer.

Sport et tourisme équestre


La compétition
Nous proposons le Critérium national pour offrir un nouveau projet sportif aux cavaliers Poney, Club, Amateur et Pro. C’est un circuit sélectif avec finales départementales, régionales et nationales sur des concours qualificatifs labellisés.


Sport et haut niveau
Notre action sportive consiste à créer une progression en compétition du plus simple au plus haut niveau de façon régulière.


Nos réponses sur la compétition
Le sujet de la compétition a soulevé de nombreuses interrogations. Frédéric Morand, membre de l’équipe Mieux vivre l’équitation, y répond en apportant des précisions chiffrées et argumentées sur tous les sujets.


Notre projet pour le tourisme équestre
Avec Carole, Sonia, Tiphaine, Abdel Kader et Jean-Pierre, découvrez le projet Tourisme équestre de l’équipe Mieux vivre l’équitation.

Développement


Défendre l’économie des clubs
Serge Lecomte explique pourquoi il est justifié et important que les établissements équestres aient le statut agricole et bénéficient d’une TVA à taux réduit.


Le développement de l’équitation
Serge Lecomte vous présente les différents leviers qui peuvent être activés pour atteindre l’objectif d’un million de cavaliers : communication, outils pédagogiques, manifestations et formation.


Comment se porte l’équitation ?
L’équitation a connu une très forte croissance mise à mal par la semaine de 5 jours, la TVA et la baisse du pouvoir d’achat. Depuis 2 ans, nous sommes sur une relance avec une progression de date à date de + 12% qui fait de l’équitation la seule fédération en progression fin octobre selon Le Monde.


Le Parc équestre fédéral ?
Le Parc équestre fédéral a été construit en investissant l’argent des loyers de bureaux parisiens dans un patrimoine qui offre des bureaux, des aires sportives et un outil majeur de développement et de rayonnement de l’équitation

Formation


Qui contrôle la formation ?
Les critères d’entrée, les évolutions du programme, le niveau de sortie, tout cela n’est pas tributaire de la décision d’un seul homme ! Comme beaucoup d’autres choses, la formation répond à des critères bien précis et chaque action est encadrée avec vigueur. Serge Lecomte décrypte ça pour vous.


Quels seraient les risques de sortir du BPJEPS ?
Sortir du BPJEPS ne serait pas anodin. Les diplômes d’Etat répondent à des règles communes à l’ensemble des formations d’encadrement sportif. Ils sont justifiés par la sécurité des publics.


Qu’en est-il de la formation continue ?
La formation continue est également au centre des préoccupations. Serge Lecomte revient sur les outils en place et sur les différents leviers à activer pour l’encourager.

 

Quelle est la formation du cavalier ?
Serge Lecomte explique le plan de formation des cavaliers.

Société


La communication
Crédibilité et rayonnement sont les deux objectifs majeurs. Cela n’est possible que si les clubs, les comités départementaux et régionaux jouent le jeu et relaient sur le terrain.


Le bien-être animal
Hommes et femmes de cheval, chacun veille à avoir des poneys et chevaux heureux. Cela veut dire bien les traiter et leur assurer de bonnes conditions de vie. La formation des cavaliers autour du cheval y contribue.


Les violences sexuelles
La Fédération  continuera son travail de prévention et d’écoute des victimes. Les mesures en place ont fait émerger des alertes. C’est une question qui touche toute la société à laquelle tout dirigeant de club peut se trouver confronté.


La transparence
La fédération est régulièrement scannérisée par la Cour des Comptes et les services de l’Etat. Tout adhérent dispose des comptes annuels en ligne et peut venir consulter le détail. Mettre en doute la transparence est un procès sans aucun fondement.

Vie fédérale

 

Julien Pelletier appelle à la cohérence

Au nom du Comité fédéral, Julien Pelletier explique pourquoi les nouveaux élus appellent à choisir la cohérence en élisant Serge Lecomte pour piloter l’équipe qu’il a réunie autour de son programme.


Comment est géré le budget de la fédération ?
Le prix de la licence n’a pas augmenté depuis 1987. En réalité, c’est une baisse des tarifs. Grâce à son implantation qui en fait un centre de séminaires et congrès, le Parc équestre fédéral devient une source de recettes pour la fédération.


Quels sont vos grands dossiers aujourd’hui ?
Serge Lecomte présente les 5 dossiers prioritaires : la défense des clubs dans la crise sanitaire, la fiscalité, le soutien au développement des clubs, la compétition et les JOP de Paris 2024.

 

Quels sont les objectifs de la fédération ?
Serge Lecomte donne une réponse en 3 points. Développer le nombre de cavaliers, réussir la performance sportive et veiller à l’environnement économique des groupements sportifs.


La fédération est-elle démocratique dans son mode de représentation fédéral ?
Serge Lecomte explique que la cotisation coûte zéro pour les groupements sportifs qui délivrent 20 licences et qu’il faut une égalité de cotisation pour tous les votants.